Dossier « Vie de famille »

Dans ce dossier, vous retrouverez ce qu’on retrouve dans la vie d’une famille… une maman, un papa, des « crises de bacon », la gestion des émotion, la discipline, etc.

 

108-27                 CA croutons       

CA grimpeur

        

Vie de famille… à la base d’une famille, il y a un couple.  Je vous invite à consulter la page Couple parents, parents-couple.

20 mars 2016… Aujourd’hui, c’est la journée internationale du bonheur

Janette Bertrand a écrit un nouveau livre, « La vieillesse par une vraie vieille ».  Elle dit, entre autres:  « (…) on n’a qu’une seule vie à vivre, profitons-en »

Françoise Dolto disait dans « Tout est langage (Folio essais) » page 69: « Notre rôle, ce n’est pas de rythmer les besoins d’un enfant, comme nous le croyons, mais d’être au service de ses rythmes, de lui donner à manger quand il a faim.  Il prend ce qu’il veut de ce que nous lui proposons, et s’il ne veut pas, il faut lui dire: « C’est très bien. »

 

« J’ai peur de scraper mes enfants« , LaPresse+, 30 octobre 2017

Oui, c’est ce que pensent plusieurs parents… et j’en fais partie… C’est certain qu’après coup, c’est plus facile de dire “si j’avais su…”, “si j’avais pu…”

Maintenant, pour demain, on fait quoi…?  Quelques ingrédients…

  • Maman et papa forment une équipe.
  • Dans la famille, on collecte des informations à jour basées sur la science, références à l’appui. La famille se réfère aussi à des professionnels (psychoéducateur, psychologue, travailleur social, infirmière, etc.)
  • La p’tite voix, la voix attachement qui vient du coeur, on l’écoute en tout temps – c’est rare qu’elle se trompe 😊
  • Amour, bienveillance, respect pour l’autre et aussi pour soi.

Avec ces quelques ingrédients (et d’autres selon chaque famille), l’équipe maman-papa fait des essais et s’ajuste selon la réponse obtenue dans leur famille.   En prime, cette équipe maman-papa devient un modèle pour les enfants de cette famille.

Alfie Kohn, Unconditional Parenting – moving from rewards and punishments to love and reason.

                

 

Jesper Juul, La vie en famille – renouveler les valeurs fondamentales du vivre-ensemble.

Deborah Mac Namara, Ph. D., Rest play grow

10 choses que les jeunes mamans doivent absolument savoir

5 ENGAGEMENTS À PRENDRE ENVERS SON ENFANT

Gouvernement Colombie-Britannique, Healthy Families

L’Instant douceur

Enfants Québec, « Ce qu’un enfant de 4 ans devrait savoir »

Les 4 besoins affectifs fondamentaux des enfants par Isabelle Filliozat dans L’intelligence du coeur

besoins affectifs des enfants

 

Alimentation bébé (après 6 mois)

  • Santé publique Ottawa, introducing_solids_fr
  • Julie Desgroseillers, nutritionniste, BÉBÉ À FAIM – 85 recettes et conseils sur l’alimentation de 4 mois à 2 ans;  une chose très importante: il faut éviter d’introduire les aliments solides trop tôt chez le bébé et en particulier, chez le bébé allaité.  Le lait maternel contient les nutritments qu’un bébé a besoin jusque vers 6 mois.
  • « Diversification alimentaire: attendre que l’enfant soit prêt » par Dre Claude Didierjean-Jouveau, 7 mai 2018

Alimentation du préscolaire

Allergies, version 2015:

Allergies, Baby Friendly Initiative UK, 2017-08-02

Baby Friendly Initiative UK: « Allergies »
Des comités ont exploré le fait d’introduire des arachides et des œufs (de poule!) avant 6 mois afin de réduire les risques d’allergies chez le bébé: aucune évidence ne vient renverser la nécessité d’introduire les solides avant 6 mois. D’autre part, l’exclusion de ces aliments entre 6 et 12 mois peut augmenter les risques de développer une allergie. (traduction libre)
https://www.unicef.org.uk/…/infant-health-research-allerg…/…

Animal dans la maison:

Anxiété, symptômes d’état dépressif…

Maman et papa sont à risque et papa est plus à risque si maman souffre de dépression…

Câlins, becs et éthique

« Ma fille, qui était toute petite, détestait cela. Elle disait que sa grand-mère donnait des becs mouillés. […] Quand sa grand-mère réclamait son “beau bec”, elle allait se cacher. Je n’aimais pas ça moi non plus. Je me souviens des gros partys du temps des Fêtes : tout le monde se faisait la bise, bec à bec. »
« Ça n’est pas parce que fiston ou fillette vient de recevoir un beau cadeau qu’il doit “forcément” embrasser pour remercier. L’important est qu’il remercie poliment et respectueusement. On peut signifier sa reconnaissance autrement qu’en embrassant »
Très vrai, c’est une question de respect de l’enfant, peu importe son âge, 3 jours, 3 semaines, 3 mois, 3 ans, 30 ans.
Une directrice de garderie me disait qu’au sein de son équipe, la règle était que les becs sur la bouche étaient réservés à l’intimité de la cellule familiale, maman-papa-enfant. Quand on sort de cette cellule intime, on se fait des câlins.
Je suis bien d’accord d’autant plus que ça peut diminuer les risques de se passer des microbes :-)… et si on se donne un gros câlin pendant 20 secondes, cette étreinte produit un effet thérapeutique sur le corps et sur l’esprit. 😊💗🎉
En moyenne, un câlin dure 3 secondes… Lorsqu’une étreinte dure 20 secondes, elle produit un effet thérapeutique sur le corps et sur l’esprit.
Donc, au temps des Fêtes, au lieu de « se donner la main et de s’embrasser », on donne des gros câlins.

La durée moyenne d’une étreinte entre deux personnes est de 3 secondes. Mais, les chercheurs ont découvert quelque chose de fantastique!!!

Lorsqu’une étreinte dure 20 secondes, elle produit un effet thérapeutique sur le corps et sur l’esprit.

La raison est qu’un câlin bien senti produit une hormone appelée « ocytocine », aussi appelée l’hormone de l’amour.

Cette substance possède de nombreux bienfaits pour notre santé physique et mentale, elle nous aide, entre autres à nous détendre, à nous sentir en sécurité et à apaiser nos peurs et notre anxiété.

Ce merveilleux tranquillisant nous est offert gratuitement chaque fois qu’on prend une personne dans nos bras, qu’on berce un enfant, qu’on caresse un chien ou un chat, qu’on danse avec notre partenaire, qu’on se colle près de quelqu’un ou qu’on tient simplement un collègue par les épaules.

Aujourd’hui, prenez quelqu’un dans vos bras pour 20 secondes, c’est le plus cadeau que vous pouvez vous faire et faire aux autres!

Réf.: Énergie Quantum 26 mars 2013

C’est la même chose à chaque année: le temps des Fêtes est propice à l’échange de microbes… D’une part, nos lieux de retrouvailles sont fermés, surchauffés, peu aérés. D’autre part, on fait à manger, on aide à servir, « on se donne la main on s’embrasse »… et les microbes répondent « C’est le bon temps d’en profiter, ça arrive rien qu’une fois par année » 
La meilleure prévention pour éviter la propagation des microbes? Le lavage des mains, eau et savon, le temps de chanter « Bonne fête ». Et si je me sens enrhumée, grippée, je reste chez moi… oui, je sais, c’est triste… sauf que c’est probablement le plus beau cadeau que je puisse faire à ceux que j’aime (et aussi à moi…)

Coin, isolement et neurosciences

Écrans

Émotions, crises, colère

  • Mylène Moisan (2015-11-15), Bébé fait un burn-out
  • Patricia Cloutier (5 novembre 2015) « Bien gérer les « crises de bacon »  « Sonia Daly, conseillère à Avenir d’enfants, explique que les «crises de bacon» surviennent alors que l’enfant ressent des émotions vives, mais ne possède pas les mots pour les exprimer. C’est aussi un signe d’affirmation de soi. « 

  • 2018-01-15 Le concept de soupape: 6 idées pour que les enfants relâchent la pression en fin de journée, 26 septembre 2017, Caroline

 Enfants + sucre = hyperactivité???  Le « Pharmachien » répond.

 Été:

Hygiène nasale

Introduction des aliments solides vers 6 mois:

Au fil des années, il y a eu différentes façons d’agir.  Il y a eu le temps oû on mettait des céréales dans le biberon de 10h (le soir) en agrandissant le trou de la tétine.  C’était supposé aider le bébé à dormir toute la nuit car s’il se réveillait, c’était parce qu’il avait faim.

Ensuite, on suggérait d’introduire les aliments solides vers 4 mois et selon les milieux, c’était 3 mois, 5 mois, ….  Maintenant, on suggère d’attendre vers le 6e mois, afin que bébé soit prêt physiquement (se tienne mieux en position assise, ait un bon contrôle de la tête pour la détourner si on lui présente de la nourriture qu’il ne veut pas, ait plus de salive, ait le réflexe d’avaler, …).  Des références?

Dans Naître et grandir, on le dit très clairement : « Manger des céréales n’aide pas à faire ses nuits.  Ce n’est pas parce que bébé mange des céréales au souper qu’il fait ses nuits. Cela n’a rien à voir! La durée du sommeil ne dépend pas de l’alimentation, mais plutôt du tempérament, de la maturité, de l’âge et même de l’environnement de l’enfant. »

Manger, c’est un acte social…
« Essayez de manger toujours au moins un repas ensemble, soit le déjeuner, soit le souper, et tâchez de passer du bon temps ensemble, conseille Linda Pagani, professeure à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal. (…) » 2017-12-18 repas familial
Je crois que l’introduction aux solides commence par asseoir le tout-petit à la table familiale dès que sa position assise est plus stable, souvent après 5 1/2 mois. Au fil des jours qui passent, on est à même d’évaluer son tonus, son comportement et peu à peu, selon ses intérêts, maman-papa peuvent lui offrir des petits morceaux de ce qu’ils mangent. À ce moment-là, regardez bien ce tout-petit: je suis certaine qu’il aura des étoiles dans ses yeux tellement il sera heureux de faire partie de la famille.

 

C’est à table, avec ses parents, qu’un enfant apprend l’art de la conversation, la courtoisie, la convivialité, l’attention aux autres, la différence entre la discussion et les vociférations. C’est là qu’il apprend à goûter les aliments, à manger en fonction de son appétit et pas au-delà. D’où le fait, constaté par nombre d’études, que l’embonpoint est moins fréquent chez les enfants qui prennent la plupart de leurs repas en famille.
Le repas en commun, Lysanne Gagnon, 2017-12-23

Jeux et jouets:  «Le jeu devrait être considéré comme l’activité la plus sérieuse des enfants», disait Montaigne.

Maltraitance

Sujet triste mais réel pour des enfants de notre société

 Marcher… un exercice bénéfique

 

Bénéfices de la marche

Maternage proximal

  • Interview de Claude Suzanne Didierjean Jouveau Le maternage proximal est un ensemble de pratiques qui prennent en compte les besoins du bébé, et en particulier les besoins de contact très proche (d’où le terme de « proximal »).
    Pour l’essentiel, ces pratiques sont surtout le portage, la réponse rapide aux pleurs, les bras, l’allaitement au sein, et parfois, le sommeil partagé.Le maternage proximal (qui concerne aussi les pères) n’est pas nécessaire qu’aux enfants, il l’est aussi aux parents, parce qu’il leur permet de sentir très vite le besoin du bébé, d’interpréter correctement ses demandes, et donc de se sentir un « bon parent ». C’est une interaction. L’éloignement physique ne le permet pas, il entraîne une réponse différée ou pire, pas de réponse du tout. Si on met le bébé au fond du couloir, on ne l’entend pas !
  • Le maternage proximal – entre amour et malaise 

 Mots magiques: merci, s’il-te-plait, …

(…) En d’autres termes, disons que pour comprendre la portée des mots de politesse, il faut être « décentré ». Cette capacité à prendre en compte le point de vue de l’autre s’appelle la théorie de l’esprit et n’est pas mature avant 4 ans en moyenne. Avant cet âge, l’enfant ne fait que répéter mécaniquement les mots « merci » et « s’il te plaît » qu’on lui demande si souvent de prononcer dans tel ou tel contexte (quand on lui donne quelque chose, par exemple).  (…)

En attendant, la meilleure manière de rendre un enfant poli est d’être soi-même poli avec lui. Profitez qu’il vous donne un objet pour le remercier, efforcez-vous de vous excuser lorsque vous le bousculez. Ornez votre requête d’un « s’il te plaît » chaleureux et bienveillant si vous attendez quelque chose de lui. Un beau jour, il vous manifestera avec des mots le respect que vous lui avez si souvent témoigné. C’est à vous de jouer !

Papa

Jean-François Bureau (2015-11-16), L’importance de la relation au père pour la santé mentale du nourrisson

« Père et travailleur » par Annie-Pier Groulx, inf., M.Sc., Francine de Montigny, inf., Ph.D.(ps.), et Denise Pangop, inf., B.Sc.
« Les hommes ont acquis de nouvelles responsabilités, combinant leur rôle de père engagé auprès de leur enfant à celui, plus traditionnel, de pourvoyeur. Or, les infirmières connaissent peu les défis qu’ils ont à surmonter. Comment peuvent-elles les soutenir dans ces rôles ? »

 

Parentalité positive

La parentalité positive c’est être totalement orienté vers le positif, le constructif ! (…)  Isabelle Filliozat nous rappelle que malgré nos «vivement qu’il marche », vivement qu’il soit à l’école », “vivement qu’il ait son bac », « vivement qu’il soit autonome » etc… le temps passe (trop) vite avec nos enfants et que nous devrions PRENDRE LE TEMPS DE LES AIMER…

Page consultée 2015-12-05

Portage

Quand on porte bébé, il faut que les jambes de bébé soient placées dans une « position en M » afin d’éviter la dysplasie de la hanche .

Proches aidants qui ont des tas de conseils à donner…

Nos proches, jusqu’à preuve du contraire, veulent nous aider.  Ils ont eu des enfants, ils ont agi d’une certaine façon… et les enfants ne sont pas morts 🙂  Donc, leurs recettes doivent bien fonctionner…  Il faut alors essayer de leur faire comprendre  que la science progresse et on découvre des nouvelles façons de faire.  Dans tous les cas, surtout s’il s’agit de la famille, il faut essayer de garder l’harmonie…

 

Propreté… apprentissage, vraiment?

Pour de nombreux parents et professionnels, la question du comment accompagner les petits avec bienveillance dans « l’acquisition de la propreté » est récurrente et complexe. Ils s’interrogent : quand commencer cette sensibilisation, car ils sont assaillis d’informations sur le sujet souvent contradictoires. Dans ce dossier, (2018-03-22 Pros de petite enfance Pour de nombreux parents et professionnels), Frédéric Groux, ancien EJE, psychologue en crèche, fait le point. Et explique par tranche d’âge comment accompagner son enfant ou les enfants accueillis vers l’étape d’aller aux toilettes. C’est sciemment qu’il a choisi de ne pas parler d’acquisition ou d’apprentissage de la propreté, ou même de contrôle des sphincters, lui préfère nommer cet apprentissage « aide à aller aux toilettes ». Et cet apprentissage commence dès la naissance.

Sécurité à la maison: « La maison de Justin – la prévention des blessures à la maison chez les enfants dans les premières années de vie », dépliant de l’Hôpital Ste-Justine, 2015

Sièges d’auto

De nouvelles normes entrent en vigueur, Le Devoir, « Les nouvelles normes de sièges d’auto pour enfants entrent en vigueur », 17 mai 2016

(…) Une des recommandations les moins bien comprises par les parents est celle de placer les enfants dans un siège dos à la route le plus longtemps possible. Dès que la balance atteint les 9 kg, beaucoup de parents placent, à tort, leur enfant face vers l’avant, ont observé l’équipe de la Dre Nathalie Yanchar, professeure agrégée de chirurgie et d’urgentologie à l’université Dalhousie et directrice médicale du IWK Trauma Care de Halifax. En raison de l’immaturité de leur colonne vertébrale, les enfants courent davantage de risque face vers l’avant que vers l’arrière, écrit Mme Yanchar dans une étude récente, et la Société américaine de pédiatrie a recommandé en 2009 de conserver les sièges orientés vers l’arrière jusqu’à 2 à 4 ans. La SAAQ et Transport Canada recommandent d’utiliser le siège orienté vers l’arrière jusqu’à ce que l’enfant dépasse le poids et la taille maximale indiqués par le fabricant, parfois jusqu’à 20 kg (45 lb). (…)

Quel siège convient à votre enfant?

— Siège pour bébé (coquille) orienté vers l’arrière: Bébés de 22 lb et moins (10 kg)

— Siège pour enfant:

  • Face vers l’arrière: Enfant de plus de 22 lb, parfois moins selon les marques. Certains sièges peuvent rester orientés vers l’arrière jusqu’à 45 lb (20 kg). Le garder dans cette position aussi longtemps que possible.
  • Face vers l’avant: Enfant de plus de 22 lb (10 kg) et marchant sans aide. Jusqu’à 30 kg (66 lb), parfois plus selon les marques. L’utiliser le plus longtemps possible avant de passer au siège d’appoint.

— Siège d’appoint (booster) : Enfant de plus de 40 lb (18 kg) et ce jusqu’à ce que son poids atteigne la limite indiquée par le fabricant et qu’il mesure 63 cm du sommet du crâne au siège.

Soleil

« Met-on de la crème solaire à un jeune bébé? »:

Comme la peau des nouveau-nés est très sensible et plus mince que celle des adultes, elle brûle plus rapidement. Si vous avez un bébé de moins de 6 mois, réduisez l’exposition au soleil au maximum de 11 h à 16 h, surtout à l’heure du midi. Lorsque vous sortez, placez votre bébé à l’ombre et faites-lui porter un chapeau à large bord et des vêtements amples et légers qui couvrent ses bras et ses jambes.

Même si la crème solaire contient des substances chimiques, il est préférable d’en appliquer un peu plutôt que de risquer que votre bébé attrape un coup de soleil.

Si vous ne pouvez pas garder votre bébé à l’ombre, il est alors préférable de lui mettre de la crème solaire en petite quantité.

Naitre et grandir, page consultée 2016-07-05

Stress

Stress parental, les effets sur l’enfant, entrevue de Sonia Lupien Ph. D., 26 janvier 2016, Radio-Canada.  Je retiens…

  • les bébés rats nouveau-nés sont hyposensibles au stress si leur maman est là
  • le petit d’homme (et de femme 🙂 ) a besoin de moment de stabilité d’au moins 30 secondes, le comportement fragmenté de son parent est stressant pour lui.

 Suce, sucette, pouce

Françoise Dolto, dans « Tout est langage » page 143 dit « Oui, c’est vrai, on assouvit le désir oral, le désir passif de la bouche à téter le sein.  C’est une illusion de téter.  C’est pour avoir la paix, parce que cela ennuie les parents d’entendre crier l’enfant.  Bien souvent, ils n’ont pas le temps de lui parler, alors ils l’empêchent de dire sa peine en lui donnant l’illusion qu’il est au sein.  C’est ennuyeux parce que cela l’empêche de chercher une solution, ne serait-ce que celle de sucer son pouce, ce qui est déjà mieux qu’une sucette, de sucer son poing, ou quelque chose d’autre. »

Évidemment, dans une situation d’urgence, vaut parfois mieux donner la suce… Vous êtes en auto, seul(e) avec bébé.  Il pleure, vous êtes pris dans la circulation… entre un accident et la suce, vaut peut-être mieux donner la suce…  Par contre, après coup, j’évaluerais la situation afin d’éviter, si possible, qu’elle se répète: étais-je vraiment obligée d’aller à tel endroit à ce moment précis?  Aurais-je pu attendre, y aller plus tôt/tard?  Aurais-je pu avoir une gardienne?

Sucer son pouce, maintenant?  Françoise Dolto continue en disant « Ce n’est pas bien grave, beaucoup de gens sont même devenus de très grands savants grâce au fait qu’ils suçaient leur pouce, tel Einstein, qui paraissait un arriéré suçant son pouce jusqu’à onze ans.  Ses professeurs disaient: « Il ne fera jamais rien, le pauvre petit. »  C’était un « pauvre petit » méditant continuellement en suçant son pouce, car le suçage de pouce entraîne l’enfant à la méditation.  Celui-ci a médité jusqu’à devenir mathématicien, mais il y en a beaucoup qui n’arrivent pas jusque là. »

Tabagisme

Dès qu’il est question de tabagisme, il faut penser au bébé et à sa respiration, que bébé soit dans le ventre de maman, que bébé prenne du lait de sa maman qui fume.  Dès qu’on fume dans le même environnement qu’un bébé, ce bébé (et les autres personnes) deviennent des fumeurs secondaires – eux aussi, ils reçoivent de la nicotine et tout le reste.

  • Le fumeur ne doit jamais dormir avec un bébé. Jamais. Jamais.
  • Si bébé est dans la maison, le fumeur sort fumer dehors et il enfile une « vieille chemise, un vieux vêtement » pour fumer et il l’enlève en rentrant.

Vous, maman-papa, prenez bien soin de vous…

Picture 270