Le chemin de vie qui me mène à vous aujourd’hui

Bonjour!

Je suis Louise Godin.

Comme chacun de vous, je viens d’une famille.  Dans ma famille, ma mère était une mère à temps plein et mon père nous berçait et nous chantait des chansons que son père lui avait apprises.

Mes parents me racontent que je prenais soin... Ce « prendre soin » est resté présent tout au long de ma vie.  Avec le temps, mes expériences de femme, de mère, de professionnelle, ce « prendre soin » s’est précisé.

1960Louise inf© Reproduction interdite

Comme plusieurs d’entre vous, j’ai bâti une famille, j’ai mis au monde 3 garçons.  Avec le temps, je suis devenue grand-maman.

Pendant cette période, j’ai joint un groupe d’entraide à l’allaitement.  En tant que marraine d’allaitement, je voulais offrir à des mamans qui allaitent, l’écoute, l’entraide que je n’avais pas toujours eues. Avec le temps, je voulais offrir davantage à ces mamans… En allaitement, j’ai rencontré des personnes qui m’ont parlé de la consultante en lactation.  J’ai réussi l’examen de l’IBLCE: l’infirmière bachelière que je suis est devenue consultante en lactation, IBCLC.  J’ai travaillé plusieurs années dans une clinique d’allaitement offrant des services tertiaires aux mamans qui allaitent et à leur famille.

Dans ma vie de parent et aussi dans ma vie professionnelle, j’ai vécu des moments difficiles, ces dernières années.   J’ai renoué avec le yoga et j’ai découvert le programme de gestion du stress par la pleine conscience.  Ça m’apporte beaucoup dans ma vie.

Maintenant, je suis en pratique privée… Pour moi, c’est un bel équilibre entre prendre soin des nouvelles familles et rester présente auprès des miens qui en sont à bâtir leur nid et leur famille. Ça me permet aussi de travailler à des projets qui m’intéressent et qui me tiennent à cœur. 

Une anecdote: je devais être destinée à accompagner des familles… Un de mes proches a découvert qu’une autre Louise Godin, née en 1845 et décédée en 1939, a consacré une partie de sa vie à « agir dans l’intérêt des nécessiteux et dans la protection de l’enfance, et à se préoccuper particulièrement du sort des jeunes délinquantes, des prostituées et des prisonnières libérées. »  🙂