Le chant et la danse… amis des familles :-)

2006-01-01 piano

Le 28 octobre 2015, Radio-Canada publiait un article intitulé « Pour calmer les bébés, mieux vaut des chants que des propos réconfortants »

Une étude de l’Université de Montréal démontre que le chant calme plus facilement les poupons que les mots réconfortants de leurs parents.

L’expérience a démontré que les bébés demeuraient calmes deux fois plus longtemps en entendant des chansons, même dans une langue autre que leur langue maternelle, qu’une voix.

« L’effet du chant et des paroles sur l’attention des enfants en bas âge a fait l’objet de nombreuses études, mais nous voulions savoir quelles étaient leurs répercussions sur la maîtrise des émotions, explique la professeure Isabelle Peretz, du Centre de recherche sur le cerveau, le langage et la musique, de l’Université de Montréal. La capacité de maîtriser ses émotions n’est bien sûr pas très développée chez les bébés, et nous croyons que le chant aide les enfants, y compris ceux en bas âge, à renforcer cette faculté. »

L’étude, publiée récemment dans Infancy, a porté sur trente bébés en bonne santé âgés de six à neuf mois. Les chercheuses ont fait entendre aux bébés des enregistrements de paroles et de musique en turc pour que les sons ne leur soient pas familiers.

« Les bébés écoutaient les chansons en turc pendant environ neuf minutes avant de présenter les signes annonçant qu’ils allaient pleurer. Ce délai était de six minutes dans le cas des chansons en français, soit la langue avec laquelle ils étaient très familiers. Ces conclusions démontrent l’importance intrinsèque de la musique, et des chansons pour enfants en particulier, qui satisfont notre désir de simplicité et notre attirance pour la répétition », souligne Mariève Corbeil, première auteure, également de l’Université de Montréal.

Avec ces conclusions, les chercheuses estiment que le chant pourrait être particulièrement utile aux parents qui font face à des difficultés socioéconomiques ou émotionnelles.

« Lorsque leurs enfants présentent des signes d’irritation, les parents cherchent habituellement à les réconforter. Toutefois, ces signes provoquent parfois de la frustration et de la colère chez certains parents à risque, ce qui peut mener à des réactions insensibles et, dans les pires cas, à de la négligence ou de la violence, affirme la professeure Peretz. Les parents à risque dont s’occupent les organismes de services sociaux pourraient être encouragés à faire jouer des chansons à leurs jeunes enfants et, mieux encore, à leur en chanter. »

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/10/28/004-udem-etude-bebes-chants-paroles-parents.shtml, page consultée 2015-12-25

 

Une de mes proches m’a prêté « Prenez votre santé en main ! » Dr Frédéric Saldman.  Aux pages 95 à 98, il est question de chanter et aussi de danser…

Peu de gens le savent, mais chanter représente un véritable sport, qui mobilise pas moins de 300 muscles! (…) Aujourd’hui, on chante moins.  C’est dommage, car le chant est un véritable élixir de bonne santé à la portée de tous.

Des chercheurs ont étudié le bénéfice du chant sur la santé et les résultats sont encourageants.  Chanter constitue une coupure au sein du quotidien, permet de changer d’état d’esprit et donne un nouvel élan.  Quelque chose de magique se diffuse alors, une sensation de bien-être et de sérénité qui se poursuit encore après la performance.  D’ailleurs, le chant libère de petites quantités d’endorphine.  Fredonner sous une douche froide, c’est bénéficier d’une double dose d’endorphines pour démarrer la journée dans une forme olympique.  Faites l’essai et vous serez surpris!  Pour chanter, il est important de se tenir droit, de bien respirer et de monter sa voix crescendo.

Les cordes vocales ont un niveau de tension lié à notre degré de nervosité ou de stress.  Il suffit d’écouter la voix d’une personne anxieuse pour comprendre à quel point son timbre trahit son état émotionnel intérieur.  Le chant procure une véritable détente des cordes vocales (…).  La pratique régulière du chant augmente en outre la confiance en soi.  Elle permet de mieux gérer ses émotions et de s’ouvrir aux autres.  Enfin, le fait de travailler sa respiration profonde, pour mieux moduler sa voix, s’apparente à certains exercices de yoga.

(…) Les chercheurs d’une équipe scientifique allemande ont analysé le taux des défenses immunitaires des membres d’une chorale avant et après l’interprétation du Requiem de Mozart.  Les résultats ont montré une augmentation des défenses immunitaires et des hormones améliorant l’humeur.

(…) D’autres recherches sur le chant ont établi qu’il diminuait les ronflements.  La faiblesse du voile du palais et de la partie supérieure de la gorge intervient comme l’un des facteurs favorisant le ronflement.  Or, chanter oblige à mieux respirer, ce qui majore les apports en oxygène dans tout le corps et augmente la capacité respiratoire.

(…) Danser est devenu une activité que nous pratiquons trop peu souvent.  Les résultats des recherches montrent au contraire qu’il serait bénéfique de pratiquer la danse au moins deux fois par semaine (…).  Elle favorise l’équilibre, la flexibilité et la coordination des mouvements.  (…)  Outre le plaisir qu’elle procure, la danse augmente la force musculaire et améliore la qualité de la posture.  Les scientifiques ont aussi prouvé qu’elle agissait comme un véritable antidépresseur en diminuant le stress et l’anxiété.  Par ailleurs, elle augmenterait les capacités de la mémoire. (…) Par le changement des musiques et des rythmes, la danse oblige à s’adapter en permanence, ce qui est excellent pour les capacités cérébrales. (…) À noter, la pratique d’une activité physique à deux fait monter le désir de l’un envers l’autre.  La transpiration permet de diffuser des phéromones qui augmentent l’attirance sexuelle.  Quant à la sécrétion d’endorphine et d’adrénaline, elle aiguise la sensation de plaisir et allume le désir.

Dans le cadre de mon dernier cours du programme court de 2e cycle en psychologie périnatale, « Enjeux contemporains en périnatalité », je dois remettre un travail à la fin de la session.  J’ai choisi mon sujet: l’impact de la voix de maman chez un prématuré – plusieurs textes parlent des bienfaits, tant pour bébé que pour sa maman.  Le summum, pour un prématuré, c’est maman qui le prend en peau à peau et qui lui chante une chanson.  Je vous en reparlerai.

En attendant, voici quelques ressources pour chanter et danser…

CHANSONS ET RONDES POUR S’AMUSER CD

CHANSONS DRÔLES CHANSONS FOLLES +CD

Les 100 plus belles chansons / Collectif

Les 100 plus belles chansonsBivouac ancien

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.