La vie avec bébé

LA VIE AVEC BÉBÉ / Louise Godin, inf. B. Sc. IBCLC (c)

Attention! Les renseignements contenus dans ce document à l’intention des familles ne constituent que des suggestions et ils ne remplacement nullement une consultation avec un professionnel de la santé. Ce document appartient à l’auteure – il est interdit de changer ou de modifier toute partie de ce document sans la permission de l’auteure. Si vous avez des questions, consultez de nouveau l’auteure et/ou votre/un professionnel de la santé.

Allaitement et développement du cerveau
Saviez-vous que le cerveau de votre tout-petit, à sa naissance, n’a pas fini de grandir? La croissance du cerveau de votre enfant se complète durant la première année de vie. Dans le document Nourriture du corps, nourriture de l’esprit, neurologie du développement – ce que nous savons au sujet du cerveau publié en 2001 par l’Institut canadien de la santé infantile, il est mentionné :

Pour assurer la croissance et l’épanouissement du cerveau de l’enfant, celui-ci a besoin :

  • Du lait maternel : la meilleure alimentation pour assurer le développement optimal du cerveau;
  • D’un sain attachement : une relation solide et chaleureuse avec au moins une personne adulte;
  • De soins attentifs : où l’on répond à ses besoins et réagit aux signaux qu’il donne;
  • D’une protection contre les situations néfastes : une enfance la plus exempte possible de sources de tensions négatives sur le plan physique et mental.

Ces quatre éléments sont profondément interreliés et également essentiels. S’ils sont tous les quatre en place durant la période la plus active de configuration du cerveau, celui-ci recevra ce dont il a besoin plus que tout : un environnement positif propice à une saine croissance.

Allaitement : rappels

Durant les premières semaines de vie de votre bébé, la tétée sera une activité principale dans vos journées. Voici quelques rappels.

  1. Essayez d’inviter bébé à prendre le sein avant qu’il ne soit trop affamé. Dès qu’il démontre des signes de faim (il porte ses mains à sa bouche, il fait le poisson, ses bras et ses jambes bougent), prenez-le, parlez-lui, changez sa couche. Pour la tétée, laissez-le en couche. Si vous le pouvez, enlevez votre chandail/blouse et votre soutien-gorge afin d’allaiter votre bébé en peau à peau.
  2. Installez-vous confortablement. Certaines mamans ont un truc : quand bébé est prêt à téter, elles prennent bébé d’un côté et leur « panier d’allaitement » de l’autre. Ce panier contient des jouets pour l’aîné, du papier et un crayon, la télécommande du téléviseur, une couche propre, le récepteur du téléphone, une bouteille d’eau, des noix, une pomme, etc.
    En position assise, inclinez-vous vers l’arrière. Si vos seins sont volumineux, roulez une débarbouillette sous votre sein.

1ère étape: positionnement

Votre bébé a besoin de se sentir en sécurité, solidement tenu tout contre vous, si possible en peau à peau, afin que ses réflexes de chercher le sein et de téter se déclenchent. Assurez-vous que sa tête est à la hauteur de votre sein, son nez près de votre mamelon (partie brune du sein).
Tenez solidement votre bébé à la base de son cou – ne tenez pas sa tête. Si vous tenez solidement votre bébé contre votre corps et que votre main le tient bien à la base du cou, il peut tenir sa tête lui-même – il pourra aussi basculer sa tête vers l’arrière pour prendre votre sein. Vos doigts entourent son cou, en touchant ses mâchoires sans gêner leur mouvement.
Votre autre main (ici la main gauche) peut tenir votre sein pour le présenter à votre bébé. Vous pouvez aussi exprimer quelques gouttes de lait pour mettre bébé en appétit.

2e étape : stimulez le bébé

Avec votre mamelon, chatouillez la lèvre d’en haut de votre bébé. Demandez-lui d’ouvrir sa bouche toute grande, faites-le en lui disant.
Si votre bébé pleure, se fâche, placez-le à la verticale entre vos seins et parlez-lui doucement. Invitez-le à se calmer. Il se peut alors qu’il décide lui-même d’aller vers le sein. Si c’est le cas, guidez-le doucement vers le sein qu’il choisit.

3e étape : bébé au sein
Quand votre bébé ouvre sa bouche toute grande, poussez-le fermement et avec douceur vers le sein. Attention! Assurez-vous que votre main est à la base de son cou, pas sur sa tête. Il doit être capable de basculer sa tête vers l’arrière pour prendre une bonne bouchée du sein et pour bien téter.
Quand votre bébé tète bien et que vous ne ressentez pas de douleur, mettez un oreiller, une serviette roulée, sous votre bras qui tient votre bébé afin que vous soyez bien confortable. Les jambes de bébé peuvent se déposer sur votre cuisse. Relaxez…

Allaitement : stratégies

Si votre bébé prend bien le sein, vous ne devriez pas sentir de douleur.

  • Si votre bébé tète et que vous ressentez de la douleur, attendez quelques secondes. Peut-être que cette douleur est reliée au lait qui descend dans votre sein… Essayez doucement de coller davantage votre bébé contre vous… Vous ressentez toujours de la douleur…? Mettez votre petit doigt dans le coin de la bouche de votre bébé afin de briser la succion. Recommencez la mise au sein…
  • Consultez sans tarder une personne spécialisée en allaitement si vous avez quelque difficulté que ce soit, si vous avez de la douleur, si vos mamelons sont blessés (crevasses, gerçures).
  • L’allaitement, ça s’apprend au fil des jours. Souvenez-vous des premières danses avec un nouveau partenaire…vous vous êtes sûrement marché sur les pieds quelques fois! L’allaitement, c’est la même chose : il faut quelques semaines d’essais-erreurs pour que vous et votre bébé deveniez plus habiles et que les tétées soient plus faciles et plus agréables.
  • Durant la tétée, bébé ralentira son rythme, peut-être qu’il s’endormira. Dans ce cas, faites une compression du sein. Supposons que bébé tète au sein gauche et que vous le tenez avec votre main et votre bras gauches.
    1. Placez votre pouce gauche sur votre sein et vos 4 doigts gauches sous votre sein.
    2. Pressez votre sein 5 secondes comme si vous vouliez que votre pouce touche à vos 4 doigts.
    3. Relâchez.
    Cette compression de votre sein aura pour effet de redonner du lait à votre bébé. S’il ne recommence pas à téter, brisez la succion. Certaines mamans changent alors la couche de leur bébé, d’autres placent leur bébé à la verticale entre leurs seins – c’est à vous de décider. Vous pouvez ensuite tenter d’offrir l’autre sein à votre bébé.
  • Tout comme nous, les adultes, il est probable que votre bébé n’ait pas la même faim tout au long de la journée, d’une journée à l’autre : lors de certaines tétées, il peut prendre 2-3-4 seins et à d’autres, 1 seul sein. La tétée peut être plus courte ou plus longue, dépendant de sa faim, de son tempérament. Cachez les horloges, regardez votre bébé et faites-lui confiance. Il est très difficile de suralimenter un bébé au sein. Vous en doutez? Essayez d’offrir le sein à votre bébé quand il n’aura plus faim, juste par curiosité…! Donc, si vous ne comprenez pas tout à fait ce qu’essaie de vous dire votre bébé, essayez de lui offrir le sein…vous verrez bien!
Allaitement et comportement « normal » d’un nouveau-né

Au fait, qu’est-ce qu’un comportement « normal » chez votre tout-petit…?

  • Il est normal, en tant que nouvelle maman qui allaite, que vous ayez de la difficulté à vous souvenir de petits détails de la vie de tous les jours, à organiser votre vie de façon aussi efficace qu’avant l’arrivée de votre bébé. La raison est simple… Quand votre bébé vient au monde, ses instincts de mammifère le poussent à tisser des liens avec sa mère – sa survie en dépend. C’est son cerveau droit qui est le plus développé et qui travaille le plus durant les premières semaines de sa vie à se connecter avec sa nouvelle vie à travers ses sens : il vous sent, il vous touche, il goûte à votre lait, il entend votre voix et les battements de votre coeur. Vous, en tant que maman de ce tout-petit, mettez en veilleuse votre cerveau gauche, celui des chiffres, des techniques, du raisonnement, pour que votre cerveau droit, celui des émotions, prenne toute la place… De cette façon, vous et votre bébé êtes sur la même longueur d’onde… Ce phénomène est d’ailleurs plus présent parce que vous allaitez, à cause des hormones qui sont libérées. La nature est bien faite, n’est-ce pas?… D’ailleurs, avez-vous remarqué que les moments que vous trouvez les plus difficiles avec votre bébé sont ceux où vous cherchez à comprendre, à raisonner? « Il a bien tété chaque sein 22,5 minutes, 3 fois. Il ne peut pas avoir encore faim. ». « Je l’allaite en position Y, sa tête, ses épaules et ses hanches sont placées à un angle de X degrés. Je ne comprends pas pourquoi j’ai mal. ». Quoi faire, alors…? Faites comme votre bébé : fiez-vous à votre instinct de maman, « tout simplement ». Et confiez le « reste » à papa, à une amie, à un professionnel de la santé qui croit en l’allaitement. En passant, quelques mots pour papa, plus particulièrement : vous n’allaitez pas… tant mieux! Vous pouvez ainsi jouer un très grand rôle : « servir et protéger » la dyade maman-bébé afin que l’allaitement se déroule dans les meilleures conditions possibles.
  • Il est normal que votre bébé soit bien dans vos bras, près de vous. Votre bébé arrive d’une autre « planète » et sur Terre, il ne connaît que maman et papa en les sentant et en les touchant, surtout les premières semaines. Vous ne gâtez pas votre bébé à le prendre, à le cajoler, à l’allaiter. Au contraire… Vous lui apprenez, au fil des jours et au fil des nuits, qu’il peut vous faire confiance, que vous êtes là pour répondre à ses besoins, même ses besoins les plus intenses. Petit à petit, en répondant à ses besoins, vous développez avec lui un lien d’attachement sécuritaire qui lui permettra ensuite, de se détacher de vous et d’explorer le monde.
  • Il est normal qu’un bébé n’ait pas d’horaire fixe durant les premières semaines de vie. Il a par contre besoin d’une routine, d’un repère bien important : maman qui répond à ses besoins dans un délai convenable.
  • Il est normal qu’un bébé réclame le sein 8-14 fois et même plus par 24 heures durant les premières semaines de vie.
  • Il est normal qu’un bébé ne fasse pas ses nuits durant les premiers mois de vie. Faire ses nuits, c’est un développement moteur comme marcher à 4 pattes, s’asseoir, etc. Faire ses nuits, c’est aussi une question de maturation du cerveau et du système nerveux central. Donc, patience!
Allaitement et période de pleurs intenses, de coliques
  • Il est normal, durant ses 6-12 premières semaines de vie, que bébé ait une période de la journée où rien ne semble tourner rond… Cette période a souvent lieu à l’heure du souper quand tout le monde revient à la maison après une journée d’activités diverses. Bébé prend de petites tétées très souvent : c’est la période des « tétées groupées ». Il pleure, il semble insatiable, inconsolable. On dirait qu’il a mal au ventre. C’est normal…Est-ce qu’il s’agit de coliques…? Ça se pourrait puisque son système digestif n’est pas mature durant les premiers mois de vie. Un pédiatre américain croit que le bébé, à la fin d’une journée bien remplie de stimulations diverses, doit éliminer les tensions accumulées par toutes ces nouvelles découvertes.
  • Si vous, maman, vous vous sentez d’attaque, installez-vous confortablement dans un coin tranquille de la maison, baissez les lumières, mettez une musique douce en sourdine; placez votre tout-petit en peau à peau, à la verticale, entre vos seins. Si bébé semble vouloir téter, guidez-le doucement vers le sein. Peut-être que quelques gouttes de lait suffiront à l’apaiser… Après tout, le lait maternel est un aliment d’amour et de santé! Il est prouvé que répondre aux besoins exigeants du bébé à ce moment, lui donner de petites quantités de lait maternel souvent, permet ensuite au bébé de faire une « belle nuit » de 3-4 heures, parfois même 5 heures…! Courage!
  • Voici quelques trucs qui peuvent aider bébé à se calmer :
    1. Enveloppez bébé dans une couverture, une serviette, un porte-bébé, de telle sorte que ses jambes et ses bras soient bien près de son corps et qu’il ne puisse les bouger librement.
    2. Bercez bébé, de gauche à droite, de l’avant vers l’arrière, du haut vers le bas, tout dépendant de la préférence de votre bébé.
    3. Placez bébé peau à peau, son estomac contre le thorax d’un autre adulte ou son estomac contre l’avant-bras d’un autre adulte.
    4. Couchez bébé sur le dos. Massez doucement son ventre dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous pouvez utilisez une crème ou une huile non parfumée. Vous pouvez aussi prendre ses jambes et faire un mouvement de bicyclette avec chacune d’elles. Ces mouvements peuvent aider bébé à éliminer quelques gaz. Pendant ces mouvements, gardez un oeil sur votre bébé : arrêtez tout mouvement qu’il ne semble pas aimer.
    5. Allaitez bébé si c’est ce qu’il veut.
    6. Si bébé pleure beaucoup, déposez-le près de vous 1-2 minutes. Reprenez votre souffle… Reprenez bébé et tentez de nouveau de lui apporter un peu de réconfort.
  • Si vous, maman, vous vous sentez épuisée, demandez à un adulte en qui vous avez confiance de prendre la relève. Cette personne peut promener bébé, lui chanter des chansons, utiliser une technique que nous venons de mentionner. Vous, maman, retirez vous dans un endroit où vous ne verrez pas et n’entendrez pas votre bébé. Prenez quelques minutes pour vous : prenez un bain-une douche, lisez un bon roman, appelez une amie…le prendre en peau à peau, le temps que vous, maman, vous prenez quelques minutes pour vous…
  • Si vous êtes seule avec bébé, il se peut que ses pleurs vous fassent vivre toutes sortes d’émotions (colère, inquiétude, rage, etc.), en peu de temps. C’est normal qu’une maman puisse ressentir ces émotions face aux pleurs de son bébé. Dans ce cas :
    1. Déposez votre bébé sur son dos dans son lit et relevez les côtés de son lit.
    2. Sortez de la chambre de votre bébé. Fermez la porte de la chambre.
    3. Appelez quelqu’un sans attendre : une amie, une voisine, Info-Santé, le 911.
    4. Prenez quelques minutes pour vous : prenez une douche, sortez sur votre balcon prendre une bouffée d’air, etc.
  • Il est normal que vous trouviez votre tout-petit très exigeant. Il vous faut prendre soin de chacun de vous d’abord pour pouvoir prendre soin de votre nouveau-né… Cela est vrai pour maman et pour papa… Entourez-vous de gens qui croient que l’allaitement c’est ce qu’il y a de mieux pour votre bébé, pour maman, pour papa et pour votre famille!
Allaitement : trucs de survie pour maman qui allaite
  • Prenez une collation avec protéine chaque fois que votre bébé tète, jour et nuit; de cette façon, vous serez certaine d’être bien nourrie. Des exemples? Craquelins et fromage, fruits et noix, légumes et trempette de tofu.
  • Buvez des boissons que vous aimez avant d’avoir soif. Le café est permis… en petites quantités.
  • Remettez à plus tard les régimes amaigrissants – n’essayez pas de perdre du poids durant les premières semaines d’allaitement.
  • Reposez vous chaque fois que votre bébé se repose. Faites des siestes le jour. Allaitez en position couchée le plus souvent possible, surtout la nuit, durant les premières semaines.
  • Parlez de ce que vous vivez avec des personnes en qui vous avez confiance. Il est normal que vous vous sentiez fatiguée/dépassée, que vous passiez du rire aux larmes. Par contre, si les personnes qui vous entourent ne vous reconnaissent plus, parlez-en à votre médecin ou à tout autre professionnel de la santé sans tarder.
Allaitement : les conseils de l’entourage

Peu de gens résistent à l’attrait d’un nouveau-né. Il est normal que les gens qui vous entourent vous donnent des conseils, vous racontent comment ils ont agi avec leur bébé. Écoutez bien : certains trucs peuvent être intéressants… En même temps, gardez en tête que votre bébé est unique : c’est vous, maman et papa, qui connaissez le mieux cet enfant et qui êtes les mieux placés pour savoir ce dont il a besoin… Faites-vous confiance… Il n’est pas toujours nécessaire de dire aux gens que vous ne suivez pas leurs conseils… faites simplement ce que vous croyez être le mieux pour votre bébé. Profitez de la vie, de votre vie en famille, avec votre tout-petit.

 

La vie avec bébé© Louise Godin, inf. B. Sc. IBCLC, 2007-12-28, révisé 2014-12-06

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.